LE RISQUE ROUTIER

LE RISQUE ROUTIER

Les accidents de la route sont la première cause de décès par accident au travail.

C’est un risque professionnel à ne surtout pas sous-estimé.
La grande majorité des travailleurs utilise quotidiennement un véhicule pour se rendre sur leur lieu de travail ou dans le cadre des missions à réaliser.

Sur le plan humain, en plus du traumatisme, les conséquences d’un accident de la route peuvent être dramatiques : séquelles à vie, handicap, décès.

Pour l’entreprise, tout accident du travail peut générer un arrêt de travail et donc une désorganisation et des coûts supplémentaires.

Pictogramme accident sécurité routière prévention accident professionnel

Que ce soit lors des trajets domicile/travail ou dans le cadre d’une mission, les facteurs de risques restent les mêmes :

  • Consommation d’alcool, de cannabis, prise de médicaments,
  • Fatigue, manque de sommeil,
  • Téléphone au volant, distraction,
  • Véhicule en mauvais état,
  • Vitesse, distance de sécurité, défaut de ceinture ou de casque, non respect du code de la route,
  • Mauvaises conditions météorologiques,
  • Obstacle fixe.

La meilleure des façons pour réduire les risques routiers reste la prévention au niveau organisationnel, technique et humain :

  • Privilégier la visioconférence pour les réunions à longue distance,
  • Préparer les déplacements en fonction de tous les facteurs externes (état des routes, itinéraire, horaire, météo),
  • Lorsque c’est possible, utiliser les moyens de transports plus surs (train, avion),
  • Entretenir les véhicules,
  • Doter les véhicules d’équipements de sécurité (gilet jaune, triangle, boite d’ampoules, trousse de secours),
  • Sensibiliser les salariés aux risques routiers :
    • téléphone au volant,
    • prise de médicament, d’alcool ou de cannabis,
    • non port de la ceinture,
    • non respect du code de la route,
    • absence de pause.

Pour se protéger et protéger les autres, n’oubliez pas :
prudence et courtoisie sur la route.

Sécurité routière tous responsables

Prochain article (Février 2015) : La faute inexcusable 

Besoin de conseil, un accompagnement ?

 Contactez-nous, nous avons la solution.